Déneigement des trottoirs : quelles obligations ?

Même si l’hiver, jusqu’à présent, nous a un tant soit peu préservé nul ne sait ce que le mois de février va nous réserver, alors que nous savons tous que deux ou trois jours de neige peuvent transformer nos trottoirs en patinoire.

Sachez que nous avons le devoir de déneiger devant chez nous.

 

  1. Le devoir du Maire, et donc des équipes communales :

Nous sommes tenus de prendre toutes les dispositions pour éviter, en période de gel, la formation de glace dans les caniveaux et sur les chaussées. Nous devons assurer le déblayement, le sablage, salage destinés à assurer la sûreté, la sécurité et la commodité du passage dans les rues dont nous avons la charge sur notre commune.

  1. Le devoir des riverains :

Les riverains de la voie publique doivent, pour leur part, prendre des précautions en cas de verglas ou de neige devant leur porte afin d’éviter qu’un tiers passant ne chute. De même en cas de neige abondante, les habitants doivent eux-mêmes déneiger devant chez eux pour permettre le passage des piétons. En règle générale, ils doivent :

  • racler et balayer leur partie de trottoir au droit de leur propriété.
  • jeter du sable ou du sel afin d’éviter la formation de verglas. Ceci concerne le propriétaire comme le locataire ou l’usufruitier.

Le Grand débat national et vos doléances

Une consultation à grande échelle destinée à répondre à la crise des « gilets jaunes » a lieu partout en France jusqu’à la mi-mars.

Pour le gouvernement il n’est pas question que le débat « tourne au grand déballage ». Il a fixé quatre thèmes de discussion autour du pouvoir d’achat, de la fiscalité, de la démocratie et de l’environnement

Le Président Macron a aussi fixé des lignes rouges : pas question de « détricoter » les réformes décidées depuis dix huit mois, comme la suppression de l’ISF, ni de renoncer aux réformes prévues (retraites, fonctionnaires, minimas sociaux….)

Dans ce débat engagé avec les Français les maires ne savent porter seuls une responsabilité qui n’est pas la leur. Nous prendrons bien évidemment notre part au dialogue selon les modalités que nous jugerons les plus adaptées.

Et donc pour vous permettre de participer à ce grand débat nous avons mis en place une urne, à l’accueil de la Mairie jusqu’au 21 février 2019 pour y glisser vos doléances que nous transmettrons en temps et en heure à la mission grand débat à Paris.

50 % de Français auraient l’intention d’apporter leur pierre à l’édifice. Nous en serons.


Événements

Bulletin municipal

bulletininformation

Fiches thématiques

Actualités

Voir toutes les actualités